Perform formations ciblées
logo perform bl
Taille du texte: +
2 minutes reading time (474 words)

Les métiers d’arts se réinventent et séduisent

header linkedin

(Cette chronique est parue la première fois dans le journal La Région Nord vaudois, le 23 avril 2018)

A l’heure du tout numérique, l’évocation des automates, des boîtes à musique ou du verre soufflé nous renvoie généralement à nos souvenirs d’enfance et aux métiers d’autrefois. Et pourtant, qui l’eût cru ? Comme l’ont rappelé les Journées européennes de métiers d’art, qui se sont achevées ce week-end dans notre pays, ces métiers ont un avenir prometteur ! Et loin d’être un fossoyeur, le numérique va les y aider.

Davantage qu’une mode : une tendance forte. A l’instar du réveil collectif que nous constatons au sujet de ce que nous mettons dans notre estomac, la curiosité et l’intérêt du public pour l’artisanat, les métiers manuels, créatifs, et le savoir-faire local ont été émoustillés partout en Europe. Des savoir-faire plusieurs fois centenaires et que l’on pensait en voie de disparition offrent des perspectives enthousiasmantes pour l’avenir de celles et ceux qui en feront leur métier. Et c’est paradoxalement du numérique que vient une aide parfois bienvenue.

Du mariage du digital et des métiers d’art naissent des opportunités infinies. Ainsi, l’impression additive (la fameuse « 3D ») permet de modéliser et fabriquer des pièces de rechange complexes pour des automates ou des mécanismes de boîtes à musiques. Au travers des réseaux sociaux, l’artisan communique sur son savoir-faire peut atteindre plus aisément une audience suffisante pour la viabilité de son activité. De même, les nouveaux supports numériques de commercialisation, à l’image du site spécialisé Etsy, offrent à l’artisan de vastes débouchés.

Toutefois, un cri alarmant revient sans cesse : où est la relève ? Rares sont les filières qui préparent aux métiers d’art et nombre d’entre eux n’existent encore que parce qu’ils ont été transmis sur un mode de quasi compagnonnage. Afin de sauvegarder un savoir qui fait partie du patrimoine immatériel d’une région transfrontalière dont le Jura est la colonne vertébrale, le Nord vaudois s’est lancé un défi : mettre sur pied une formation en mécanique d’art.
Placé sous l’égide du Centre international de la mécanique d’art, le projet est soutenu par les autorités (Commune de Sainte-Croix, canton et Confédération) et réunit les acteurs de la formation professionnelle et de la formation continue, ainsi que – bien entendu –des artisans en mécanique d’art, connus et reconnus mondialement.

Ainsi, à terme, un centre de formation devrait assurer une relève dans des métiers que l’on pensait en péril mais qui probablement nous survivront encore longtemps.

Si vous souhaitez suivre toutes l'actualité sur ce projet, vous pouvez vous rendre sur son site Internet, vous abonner à sa page Facebook, sa page LinkedIn ou sa chaîne YouTube, ou prendre simplement contact avec PERFORM.

Pierre Fellay, directeur de PERFORM.

PS : Si vous souhaitez rester informé de nos publications, suivez-nous sur les réseaux sociaux et abonnez-vous à notre newsletter : c'est gratuit !

La formation continue : un défi pour les entrepris...
Et si on formait les collaborateurs ?

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
vendredi 19 juillet 2019

Image Captcha

Administration

Secrétariat PERFORM
CP 323
Rue Roger-de-Guimps 41
1400 Yverdon-les-Bains

Tél: 024 426 42 37
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Heures de réception

lundi
de 14 h 00 à 18 h 30

mardi, mercredi, jeudi
de 09 h 00 à 11 h 00
et de 14 h 00 à 18 h 30

ou sur rendez-vous en dehors de ces plages

Inscription newsletter

Recevez en primeur les informations et nouveautés Perform. Environ 1 email par mois.